Sections
Communiquer
Contact
L'Hautil-Sécurité routière - Dim. 5 juin à l'Hautil, cyclistes et fauteuils roulants, un même combat. - Articles
Accueil Recherche Contact
Bienvenue sur l'Hautil
Situé à l'ouest de Paris , le massif de l'Hautil domine les vallées de l'Oise et de la Seine ainsi que les plaines du Vexin français. Son altitude atteint 191 mètres, ce qui en fait un des points culminants le plus haut d'Ile-de-France.

Plutôt connu pour ces anciennes carrières de gypse qui ont une fâcheuse tendance à s'effondrer, le plateau de l'Hautil offre une véritable oasis de verdure et abrite bien plus que des chevreuils et des éperviers.

Ainsi une poignée d'irréductibles a choisi d'habiter ce lieu privilégié et de défendre cet espace naturel, calme et convivial. Cet espace d'information se fait l'écho de tout ce qui compose et anime cette petite vie locale. De tous les combats mais aussi de toutes les fêtes, l'hautilois se veut ainsi ...

Flux RSS
(1) 2 »
Sécurité routière : Dim. 5 juin à l'Hautil, cyclistes et fauteuils roulants, un même combat.
Posté par lhautilois le 18/5/2005 21:39:47 (1333 lectures)

Depuis plusieurs années un collectif d'associations se bat sur la commune de Triel-sur-Seine pour faire améliorer la sécurité routière le long de la route départementale 22 dans sa traversée de l'Hautil. Tout au long de ces années nos perceptions des choses se sont affinées et nous avons pris conscience que la notion de piéton pouvait s'étendre à toutes les personnes menacées par l'absence de sécurité et en particulier les cyclistes ou les poussettes mais aussi les personnes en fauteuil roulant ou appareillées. C'est ainsi que nous nous sommes rappelés que l'accident à l'origine de notre constitution en collectif avait touché un jeune handicapé mental. Mais c'est aussi en allant vers les riverains de cet axe routier que nous avons découvert comment des personnes handicapées pouvaient se retrouver quasiment enfermées chez elles du fait de l'absence de trottoirs, en raison d'un panneau indicateur mal positionné ou encore par la présence des voitures stationnées sur le trottoir. En additionnant ces petites exclusions du quotidien nous avons découvert l'importance du prix à payer en terme de sécurité dans une société où la voiture reste reine. L'absence des collectivités locales, le silence des élus qui se renvoient la balle et la résignation du plus grand nombre nous ont alors décidé à relancer nos actions de sensibilisation en nous associant avec l'APF pour une nouvelle opération médiatique sous le signe de la solidarité entre deux roues.

Dimanche 5 juin à 10 heures, nos associations organisent une rencontre Place Sudrot (Ecole de l’Hautil) au cours de laquelle les élus, maire et conseillers généraux, seront invités à prendre place dans un fauteuil pour tester la dangerosité de la rd22. Pour les cyclistes, cette rencontre se poursuivra, dans le cadre de la fête « Tous à vélo », par une promenade en VTT. L’objectif de la manifestation « Tous à vélo ! » est de promouvoir l'usage de la bicyclette ainsi que les politiques cyclables des villes, des départements et des régions mais aussi de promouvoir les circulations douces en appelant au développement des zones réservées aux piétons, aux cyclistes, aux cavaliers et aux personnes à mobilité réduite.

Nous invitons tous ceux que ces problèmes d'aménagement et de sécurité intéressent à venir nous rejoindre ce jour là. Pour toute information vous pouvez vous rapprocher de l'APF, de l’association Bien Vivre à l’Hautil ou du collectif en nous joignant au 01 39 70 95 37 ou par courrier électronique à gilles.billotte@free.fr.

Gilles Billotte,
porte-parole du collectif

Sécurité routière : Insécurité routière et désinformation
Posté par lhautilois le 21/10/2003 23:37:29 (1292 lectures)

:angry: Pas un journal qui ne parle de l'amélioration des problèmes de sécurité routière et de la diminution du nombre de tués sur les routes en France .. sauf dans les Yvelines où l'on a dénombré 53 tués sur les neuf premiers mois de l'année, c'est-à-dire 25% de plus que l'an dernier.

Et encore faut-il savoir comment sont déterminés ces chiffres dont on peut douter de l'exactitude et que l'on peut légitimement considérés comme .. chroniquement sous-estimés.

Pour preuve, cet appel téléphonique, il y a quelques jours, d'un inspecteur de la sécurité routière auprès de la préfecture des Yvelines, qui avait appris l'existence de l'accident mortel survenu en début d'été sur le RD 922 en lisant le Planitre (3 morts quand même) et qui cherchait à obtenir auprès de moi des renseignements sur cet accident.

Au-delà de ces péripéties politico-statistico-machin chose, que dire, que faire ? les débats ne manquent pas, tous situés entre prévention et répression.

Si vous voulez de l'action, rejoignez le Collectif pour la sécurité routière sur l'Hautil, il agit localement pour obtenir des aménagements, seule issue à cette insupportable insécurité routière avec la prévention qu'il faut continuer à distiller .. dans les têtes des petits comme des grands.

Sécurité routière : Les riverains de l'Hautil inquiets de l'ouverture du nouveau pont de Triel
Posté par lhautilois le 8/9/2003 15:18:31 (1227 lectures)

UN NOUVEAU PONT sur la Seine. L'événement est rarissime. Le pont de Triel qui ouvre jeudi va bouleverser les habitudes. Avant lui, à l'exception des ponts reconstruits après la Seconde Guerre mondiale, le dernier créé a été celui entre Mantes et Limay mis en service en 1993.

Ce qui existe. L'ouverture du pont de Triel nourrit les espoirs de nombreux automobilistes. En particulier ceux qui se rendent quotidiennement vers Cergy-Pontoise et dans le nord de la région. Jusqu'à ce jour le pont de Meulan, celui de Conflans et l'actuel pont situé dans le centre-ville de Triel accueillaient ces usagers. Mais, aux heures de pointe, ces passages sont constamment encombrés avec des conséquences très gênantes pour les habitants du centre-ville de Triel, par exemple. D'autres, encore, empruntent le pont situé entre Carrières et Poissy. Mais pour cela, il doivent traverser le centre-ville de Poissy, ce qui relève du parcours du combattant aux heures de pointe.

Ce que le pont pourrait changer. L'accès du nouveau pont de Triel est situé à l'entrée de la ville. Les usagers en provenance du Val-d'Oise éviteront donc le centre-ville et emprunteront la RD 22 jusqu'aux abords de Chanteloup pour rejoindre la passerelle. En plus d'alléger éventuellement le centre-ville de Triel et de Poissy, ce pont offre de façon générale une nouvelle opportunité aux usagers du pont de Meulan et de Conflans et pourrait permettre de les désengorger. Pour les itinéraires plus précis, chacun devra sortir sa carte routière et étudier de plus près ce que le nouveau pont permettra de gagner en temps de parcours. En même temps, de par son débouché sur la nationale 13, le pont de Triel permet un nouveau point d'ancrage sur cette route, dans le sens nord-sud, à l'image de la N 184, en provenance de Conflans et qui traverse la forêt de Saint-Germain. De plus, ce débouché sur la N 13 est situé à proximité des accès sur la A 13 par Poissy ou Ecquevilly. Les problèmes qui pourront apparaître. Sur les plans, tout s'annonce bien. Mais sur la route, un obstacle de taille apparaît déjà : le débouché du pont de Triel dans le secteur d'Orgeval. Jusqu'à présent, son prolongement par la D 154 se termine sur la N 13, par une petite route, déjà chargée aux heures de pointe. Et pourtant, rien n'a pour l'instant été prévu pour absorber les quelque 40 000 véhicules attendus chaque jour sur le pont.

D'autres inquiétudes apparaissent. En particulier chez les riverains de l'Hautil, un quartier résidentiel du nord de Triel, déjà touché par des problèmes de circulation. Les habitants craignent que les conducteurs en provenance du Val-d'Oise ne traversent en nombre leur hameau pour rejoindre le tout nouveau pont.

Mehdi Gherdane
Le Parisien , lundi 08 septembre 2003

Sécurité routière : TRIEL-SUR-SEINE Les riverains réclament plus de sécurité sur l'Hautil
Posté par lhautilois le 11/5/2003 22:04:18 (1230 lectures)

La trêve aura été de courte durée pour les membres du collectif pour la sécurité routière sur l'Hautil. Le collectif qui se bat depuis des années pour qu'un aménagement global des infrastructures routières sur le massif de l'Hautil soit réalisé repart au combat. Ils entendent remobiliser leur troupe le samedi 24 mai à 17 heures, lors d'une réunion publique qui se tiendra au parc aux Etoiles à Triel-sur-Seine. Les premiers travaux réalisés par le département sur la RD 2, qui constituent selon le collectif « une première avancée, sont loin de répondre à nos attentes tant les problèmes de sécurité persistent ». Les riverains entendent donc se remobiliser afin d'obtenir la poursuite des aménagements dans les années à venir et la réalisation « des promesses faites par la municipalité de Triel-sur-Seine ».

Le Parisien, mercredi 07 mai 2003

Sécurité routière : Insécurité routière sur la RD 22 : le combat continue !
Posté par lhautilois le 16/2/2003 16:38:39 (1175 lectures)

Statistiques ou pas, les accidents de la route sont nos lots presque .. quotidiens. Lacunes dans les infrastructures et incivilités des conducteurs sont à l'origine de biens des problèmes.

Les aménagements des îlots des carrefours d'Ecancourt et de Maurecourt touchent à leurs fins. Reste la signalisation qui leur fait défaut et qui a déjà causée un accident à un automobiliste dont le véhicule a percuté une des barrières de protection de la traversée piétons.

Un début d'aménagement est en vue pour le carrefour de la Chapelle, il était temps, encore aujourd'hui une automobile y a renversée une moto faisant un blessé. Je doute que "la minéralisation des ilots peints" proposée par le Conseil Général soit suffisante à protéger ce carrefour dangereux. Faut-il attendre un mort ou même plusieurs ? A partir de combien estimera-t-on enfin utile d'aménager ce carrefour comme le demande avec insistance le Collectif de la Sécurité Routière sur l'Hautil ?

Enfin, soyons optimiste, l'arithmétique ne gouverne pas tout et à défaut d'un traitement global et cohérent nous devrons nous contenter de petites retouches. Ainsi le Conseil Général a-t-il accepté de placer un plateau surélevé devant l'école Célestin Freinet, charge à la commune d'aménager les trottoirs et les barrières de protection des piétons.

(1) 2 »
Login
Who's Online
3 utilisateur(s) en ligne (dont 1 sur Articles)

Membre(s): 0
Invité(s): 3

plus...
© 2001-2017 Vincent Di Sanzo - hautil.org