Sections
Communiquer
Contact
L'Hautil-Le Bois de l'Hautil dévasté - Environnement - Articles
Accueil Recherche Contact
Bienvenue sur l'Hautil
Situé à l'ouest de Paris , le massif de l'Hautil domine les vallées de l'Oise et de la Seine ainsi que les plaines du Vexin français. Son altitude atteint 191 mètres, ce qui en fait un des points culminants le plus haut d'Ile-de-France.

Plutôt connu pour ces anciennes carrières de gypse qui ont une fâcheuse tendance à s'effondrer, le plateau de l'Hautil offre une véritable oasis de verdure et abrite bien plus que des chevreuils et des éperviers.

Ainsi une poignée d'irréductibles a choisi d'habiter ce lieu privilégié et de défendre cet espace naturel, calme et convivial. Cet espace d'information se fait l'écho de tout ce qui compose et anime cette petite vie locale. De tous les combats mais aussi de toutes les fêtes, l'hautilois se veut ainsi ...

Environnement : Le Bois de l'Hautil dévasté
Posté par lhautilois le 1/8/2014 23:30:00 (432 lectures)

L’association, Bien Vivre à l’Hautil, a pour but la sauvegarde et l’amélioration du cadre de vie du Massif de l’Hautil où l’on observe un développement quasi naturel de la forêt, de sa faune et de son paysage. Ceci a conduit au classement du massif de l’Hautil en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunique et Floristique (ZNIEFF) ainsi qu’à son inscription comme « zone naturelle à préserver" dans le Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF) et auprès de l'Agence des Espaces Verts.

Or le Massif de l’Hautil est une fois de plus atteinte dans son intégrité puisque, depuis le mois de mai 2014, une entreprise y effectue une coupe dite sélective, autorisée par l’ONF dans des conditions très contestables :
- Le débardage a été effectué sans qu’aucune mesure de préservation de la faune ou de la flore n’ait été prise, à telle enseigne que M. POITE, Directeur de l’ONF, dans une lettre adressée à la Mairie de Triel, a reconnu avoir dû arrêter le chantier à plusieurs reprises
- Les chemins ont été dévastés de façon intempestive par le grumier de l’exploitant
- Ces travaux ont été conduits alors que les conditions météorologiques (fortes pluies) auraient dû entraîner l’interruption du chantier, compte tenu des conséquences prévisibles (boues et défoncement des chemins, destruction et déracinement des espèces, risque d’impossibilité de remise en état).

Les associations environnementales, devant ce saccage, ont alerté la municipalité et les services de l’Etat, le Préfet et le Ministère de l’Ecologie.

Nous demandons
- la mise sous séquestre du bois coupé (garantie de la réhabilitation du site par l’exploitant)
- la remise en état des parcelles et de tous les chemins dévastés
- le retrait de l’autorisation d’exploitation à cette société qui ne prend pas la peine de préserver le milieu dans lequel elle opère.

Nous demandons également qu’à l’avenir, l’ONF choisisse avec plus de discernement les entreprises auxquelles il confie des coupes afin que la préservation de notre environnement ne reste pas un vain mot et que cesse la politique du double langage.

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Login
Who's Online
7 utilisateur(s) en ligne (dont 2 sur Articles)

Membre(s): 0
Invité(s): 7

plus...
© 2001-2017 Vincent Di Sanzo - hautil.org